27/04/2021

LE BUDGET 2021 VOTÉ À L’UNANIMITÉ

Le 18 avril dernier, les élus communautaires ont voté le budget dans un contexte particulier. D’une part, la lutte contre le COVID-19 continue d'induire des dépenses relatives à la protection sanitaire des personnes et au soutien à l’économie locale ; et d’autre part, les conséquences de la Tempête Alex impacteront pour de nombreuses années encore l'équilibre budgétaire de la Communauté de la Riviera française. 

Le projet de budget 2021 est construit d’après les objectifs annoncés dans le Rapport d’Orientations Budgétaires approuvé le 18 mars dernier. Celui-ci prévoit :

  • Le maintien d’une fiscalité stable avec des taux d’imposition inchangés,
  • La poursuite des réparations urgentes des dommages causés par la tempête Alex,
  • La poursuite d’une gestion rigoureuse visant à maîtriser les dépenses, tant en fonctionnement qu’en investissement, tout en contribuant au soutien des investissements des communes-membres,
  • La recherche d’optimisation permanente des services rendus aux habitants, dans le champ des différentes compétences de l’agglomération et le soutien au développement économique du territoire.

 

- BUDGET PRINCIPAL : 92,4M€

En 2020, la Communauté de la Riviera française a su maîtriser ses dépenses et préserver son équilibre budgétaire dans un contexte jamais vu jusqu’alors. Elle entend poursuivre sa politique d’investissement ambitieuse et solidaire pour engager la reconstruction des équipements de la Roya, tout en assurant la consolidation des compétences récemment intégrées : Promotion du Tourisme, Eau potable, Assainissement, Prévention des inondations (GEMAPI) et Eaux pluviales.

Dépenses de fonctionnement : 71,1M€
Dont principalement :

  • 17,9M€ dédiés à la collecte, au traitement et à la valorisation des déchets (- 0,8M€ > une baisse due principalement au changement de taux de TVA de certains marchés)
  • 8,1M€ pour les transports urbains (- 0,3M€)
  • 4,6 M€ pour les charges de personnel
  • 3,8M€ affectés au SDIS en lieu et place des communes
  • 1,9M€ consacrés au budget de l’Office de Tourisme Communautaire
  • 550 000€ seront dédiés aux subventions des associations

A noter que 655 000€ sont également provisionnés au titre des dépenses imprévues afin de couvrir d’éventuels achats encore non-identifiés pour la gestion de la crise sanitaire, et notamment du centre intercommunal de vaccination.

Dépenses d’investissement : 21,3M€
Dont principalement :

  • 4,3M€ seront consacrés à des travaux et projets d’aménagement divers (PEM de Menton et de Carnolès, gendarmerie de Sospel, haut débit dans la Roya, sauvegarde du centre-ville de Breil, aménagement de la bretelle autoroute de Beausoleil, mise en sécurité de déchèteries, ….).
  • 3,3M€ d’aides aux investissements locaux par le biais de fonds de concours
  • 2,7M€ pour la gestion des inondations (GEMAPI)
  • 2,3M€ pour la gestion des eaux pluviales et des hydrants
  • 687 000€ en faveur de l’habitat et du logement

Cette année encore, le budget intègre une enveloppe exceptionnelle de 500 000€ dédiée au soutien à l’économie locale afin d’accompagner les entreprises face aux conséquences de la crise sanitaire (Fonds de soutien à la Covid-19), dont la gestion sera confiée à Initiative Menton Riviera

- BUDGET ANNEXE DES TRANSPORTS
Dépenses de fonctionnement : 10,6M€. Ce montant intègre les prestations de service relatives à l’organisation des transports urbains et scolaires sur l’ensemble des 15 communes, dont le lancement d’un nouveau système de billettique qui sera prochainement déployé.
Dépenses d’investissement : 375 000€

- BUDGETS ANNEXES DE L’EAU & ASSAINISSEMENT
Dépenses de fonctionnement : 15,5M€ (DSP et Régie)
Dépenses d’investissement : 20M€ (DSP et Régie)
Une hausse des investissements qui se justifie par la nécessaire reconstruction des réseaux et des équipements fortement endommagés par la tempête Alex dans la Roya.

Sur la durée du mandat (2020-2026) 164 opérations sont d’ores et déjà programmées pour un montant total de 59 M€.

  • Aucune augmentation des taux d’imposition
  • Ajustement de la taxe GEMAPI afin d’optimiser les recettes financières et de compenser les dépenses induites par la tempête Alex, passant de 20€ à 40€ en moyenne par habitant.